BaaS, DRaaS : zoom sur les solutions de sauvegarde de données

BaaS, DRaaS : zoom sur les solutions de sauvegarde de données
par Entreprises Magazine 21/06/2021
Finance, Fintechs & RegTechs
Santé et Sciences de la vie
Institutions Internationales
Sécurité, Défense & Spatial
Services en ligne
OSE - Opérateurs de Services Essentiels

Votre entreprise est-elle correctement préparée à faire face à une perte de données, un ransomware ou tout autre risque IT ? Dans ce domaine, EBRC propose une palette complète de conseils et de services innovants que nous décrit Yuri Colombi, Head of Solutions & Innovation.

À quelles entreprises vos solutions de sauvegarde de données s’adressent-elles ?

Nous travaillons globalement avec toutes les entreprises car l'IT et le traitement de l'information sont devenus essentiels à leur activité économique. Nous assistons à une prise de conscience forte quant à la nécessité de mettre en place des back-ups, mais aussi de disposer d'un plan de continuité d'activité et de le tester. Si les entreprises du secteur financier y sont forcées par la réglementation, désormais des entreprises de tous secteurs et de toutes tailles s'engagent également dans cette démarche.

Quelle est la différence entre les offres BaaS (back-up as a service) et DRaaS (Disaster Recovery as a Service) ?

La grande différence entre back-up et DRaaS porte sur la capacité et la granularité à restaurer des données : le premier peut restaurer un fichier ou un mail effacé par mégarde en tenant compte de l’historique, tandis que le second a la capacité de restaurer tout un système lors d’une situation de crise (ransomware, incendie…) et que les serveurs de l’entreprise sont complètement inutilisables.

Le back-up représente un premier niveau essentiel et minimum pour toute entreprise. En fonction de son activité, de son organisation, du cadre réglementaire, chaque entreprise aura intérêt à évaluer spécifiquement ses propres risques et à les traiter. C’est précisément l’une des missions qu’assurent régulièrement nos consultants. Cela permet de déceler en amont les manquements, les failles informatiques et d’orienter le client vers nos services de back-up ou de DRaaS, voire les deux. Même si certains outils et logiciels peuvent être communs aux deux processus.

Back-up des données : à quoi les entreprises doivent-elles être particulièrement vigilantes, notamment lorsqu’elles utilisent des services de cloud ?

De plus en plus d’entreprises utilisent aujourd’hui des services Cloud Microsoft 365 comme OneDrive ou Office, mais elles ignorent souvent que Microsoft ne fournit pas de back-up de leur environnement. S’il y a bien un enregistrement en temps réel des données, en cas d’incident majeur sur la plateforme, leurs informations seront définitivement perdues faute de disposer de copies de sauvegarde. Pour y remédier nous avons donc créé un service de back-up des données notamment dans le cloud Microsoft. EBRC en conserve les copies dans 2 data centres Tier IV distincts pour encore plus de sécurité. Nous avons également étendu ce service aux données qui se trouvent sur Microsoft Azure et AWS (Amazon Web Services).

En quoi consiste votre service de DRaaS ?

Globalement, notre offre DRaaS permet de synchroniser et répliquer une infrastructure client VMware chez EBRC. Nos services disposent alors en permanence de la « photo » la plus récente de l’infrastructure et de ses données. Ils pourront, en cas de besoin, recréer rapidement l’ensemble de l’environnement du client, serveurs et données, « à la demande », à partir des services et moyens IT d’EBRC. Nous supportons également d’autres environnements cloud. Pour des clients utilisant Veeam, EBRC prend en charge la sauvegarde via sa solution qui permet une réplication facile des serveurs du client vers nos data centres, donc une restauration simplifiée avec une perte de données limitée ainsi qu’une interruption minimale pour les utilisateurs.

Pour conclure, si vous aviez un conseil à donner aux entreprises, quel serait-il ?

La première recommandation sera de bien lire les contrats de service IT ou cloud, notamment pour tout ce qui concerne les sauvegardes dans le cloud et/ou de se renseigner auprès des professionnels comme EBRC. De nombreuses entreprises découvrent souvent trop tard l’absence de protection au moment où le sinistre survient. La seconde consiste à ne pas occulter le sujet : si la sauvegarde de données et l’entretien d’un plan de continuité ont un coût, la perte de données peut s’avérer lourde de conséquence, voire fatale pour une entreprise.

RETOURNER AU BLOG