EBRC Learn&Go sessions : EBRC annonce le lancement de nouveaux services

Learn&GO sessions: EBRC announces the launch of new services
news
par Alexandre Keilmann 17/02/2020

Le 27 mars 2019, EBRC organisait sa première session « Learn&Go » en présence de nombreux experts Tech venus échanger leurs bonnes pratiques mais aussi découvrir les nouvelles solutions proposées par le spécialiste luxembourgeois de la gestion de l'information sensible. Au programme de la séance : une offre de stockage flexible, des services managés hybrides et de nouveaux outils de développement.

Yuri Colombi, Head of Solutions & Innovation au sein d'EBRC, a officiellement ouvert cette session en soulignant l'importance des données pour les sociétés, dans un monde digital en transformation constante. « Les données sont devenues le capital vital des entreprises tant par leurs valeurs que pour leur rôle essentiel dans la génération de valeur. Leur volume a augmenté, au même titre que la multiplicité des sources, qui connaissent ainsi une croissance importante. Dès lors, les équipes IT font face à plusieurs challenges, notamment aux contraintes des réglementations et du time-to-market », a précisé le responsable de l'innovation. Ainsi, EBRC se propose d'accompagner les entreprises dans ces nouveaux défis inhérents à la transformation digitale de tous les secteurs et industries, avec le lancement de nouvelles offres misant sur l'hybridation des services cloud, mêlant flexibilité, sécurité ou encore intégrité des données. « EBRC reste cependant fidèle à ses valeurs essentielles : SLA – Service Level Agreement –, compliance, sécurité et business continuity. Ces services hybrides visent à proposer un meilleur support à cette transformation, avec des infrastructures plus flexibles permettant aux sociétés de se focaliser sur leurs besoins métiers » a expliqué Yuri Colombi.

Stockage de données : plus de flexibilité et une sécurité garantie

Puis, Gérard Miceli, Innovation Consultant chez EBRC, a pris la parole pour s'intéresser tout particulièrement à l’Object Storage, solution de stockage nativement adaptée au cloud hybride. Proposée par la société, Gérard Miceli définit la solution comme « la fondation pour l'ensemble des plateformes, car elle permettra par la suite de créer de nouveaux services sur l'optimisation des conteneurs, l’archivage, la gestion ou encore la protection des données ».

La technologie de stockage S3 supporte un large volume de données, avec la présence d'informations complémentaires, ou metadata (métadonnées), donnant une valeur supplémentaire à l'objet stocké et permettant in fine d’élargir le champ des utilisations de celles-ci. « De plus, l’Object Storage apporte de nombreuses fonctionnalités et donne nativement beaucoup de garanties : il vérifie et corrige continuellement l’intégrité des données, offre une disponibilité importante, permet sa réplication ainsi que sa duplication, tout en garantissant une sécurité et une compliance optimales. Ces éléments sont nécessaires à la mise en place d'une stratégie de cyber-résilience forte » a commenté Gérard Miceli. Le service offre aussi la localisation des données, condition sine qua non dans un monde digital voyant l'apparition de nombreuses régulations concernant les données privées.

Un cloud hybride pour optimiser ses ressources

Pour Nicolas Kleber, Innovation Consultant, « avec la mise en place de l'hybridation, le portefeuille de services managés couvre désormais la totalité des besoins du client, end-to-end, respectant la majeure partie des standards, avec une sécurité et une compliance là aussi assurées. Ainsi, il s’agit pour EBRC d’offrir par extension de nouveaux services hybrides qui garantissent les mêmes niveaux de sécurité et de compliance que ceux proposés dans nos propres Data Centres ».

L'un des aspects principaux à prendre en compte lors d'une hybridation d'infrastructure est l'interconnexion. Dès lors, l'un des challenges rencontrés par les experts d'EBRC dans la mise en place de cette nouvelle solution était de garantir le niveau de performance et de sécurité de cette interconnexion. « Le choix s'est porté sur la société Intercloud, qui a développé un réseau complet couvrant la quasi-totalité des destinations des opérateurs cloud les plus importants. Le client sera alors à même d'organiser rapidement le déplacement des données et de l'infrastructure vers d'autres fournisseurs de services » a souligné Nicolas Kleber. Quant au choix du partenaire pour débuter l'hybridation, celui-ci s'est porté sur Azure, avec pour objectif de démarrer avec AWS dans la seconde moitié de l'année.

« L'approche EBRC repose sur une extension de ses services aux clouds hybrides en les considérant comme des Data Centres additionnels sécurisés, avec notamment la certification ISO 27001 ainsi qu’un niveau de flexibilité et SLA supérieurs ». La plateforme de management basée sur le modèle existant offre une vue unifiée sur tous les services confiés à EBRC, à laquelle ont été ajoutés des outils natifs d'Azure, puis d'AWS : « le but est d'automatiser à l'extrême et de limiter l'intervention de l'humain, sans oublier que l'architecture pourra être adaptée et personnalisée à chaque client ». Rapidité de mise en place, scalabilité, possibilité de répliquer facilement et de passer du Data Centre à un environnement cloud : voici les principaux avantages pour les sociétés qui évoluent désormais dans un monde digital en perpétuel mouvement.

Faciliter les liens entre développement et opérations

Gérard Miceli a ajouté, afin de partager la vision d'EBRC en matière de DevOps : « il s’agit de proposer des services agiles et sécurisés afin de faciliter la transformation digitale et l'innovation de manière générale ». Grâce à une nouvelle plateforme, des conteneurs peuvent être déployés à travers tous les types d'environnements, offrant la flexibilité supplémentaire demandée par les clients évoluant dans le cloud.
C'est dans ce cadre qu'un partenariat a été conclu avec la société « Continuous », toujours afin d'accélérer le chemin vers l'adoption et la transformation. « Nous accompagnons les clients dès la définition des standards, jusqu'à la proposition et la mise en place d'une plateforme pour exploiter au mieux leur business » a souligné le spécialiste de l'innovation : ce « Kubernetes as a Service » est un outil d'orchestration offrant un haut taux de disponibilité. Une nouvelle fois, EBRC ambitionne de proposer une plateforme agile permettant de manager la plateforme Kubernetes : « un accélérateur et accompagnateur clé, allant du training au coaching ». L'expert luxembourgeois, garantissant le SLA de disponibilité et la sécurité, annonce un plan de route clair visant à offrir toujours plus de flexibilité à ses clients. « Finalement, nous nous apercevons que tous ces nouveaux services n'en forment qu'un seul : l'hybridation. Celui-ci présente de nombreux avantages en termes de flexibilité et de mobilité » a expliqué Gérard Miceli.

Enfin, Yuri Colombi a précisé que « l'ambition d'EBRC est d'aider les entreprises dans les différentes étapes de l'adoption du cloud hybride, et dans le passage du on-premise au cloud ». Il conseille ainsi de débuter par une évaluation des besoins, un audit, puis de poursuivre avec la définition d'une stratégie claire. Des sessions « discovery » seront organisées, afin d'expliquer en détail le fonctionnement du cloud avec des cas précis et les contraintes rencontrées par certains secteurs bien spécifiques. « Ensemble, nous serons alors en mesure de livrer des applications pilotes et, en partenariat avec InTech, des PoCs, avec la mission d'augmenter la flexibilité et in fine l'efficacité de vos services » a conclu le Head of Solutions & Innovation.

Crédit photo : EBRC