Yves Reding, CEO, EBRC & Jean-Noël de Galzain, président de Hexatrust

Par Stéphane Etienne

En juin 2019, EBRC a rejoint l’association Hexatrust, qui réunit en France et en Europe, des entreprises disposant de savoir-faire d’excellence en cybersécurité, cyber-résilience et soutient le projet de faire émerger un cloud de confiance européen efficient et sécurisé. Mais quelle est sa stratégie et en quoi ses propositions rejoignent-elles celles de EBRC ? Explications avec Jean-Noël de Galzain, président de Hexatrust, et Yves Reding, CEO de EBRC.

Hexatrust est un groupement d’une soixantaine d’entreprises petites, moyennes et grandes qui proposent des solutions innovantes dans toutes les étapes de la gestion du risque et de la protection des données personnelles. Actifs sur l’ensemble du globe, les membres rassemblent plus de 2.500 experts, totalisent plus de 400 millions d’euros de chiffres d’affaires, connaissent une croissance de 19% et réinvestissent près de 30% de leurs bénéfices dans l’innovation. Les solutions proposées vont du chiffrement aux objets connectés en passant par les problématiques de gouvernance, de traçabilité et d’audit, la gestion des identités et des accès, la sécurité des systèmes industriels, la sécurité de la messagerie, la sécurité des flux mobiles et du web, la sécurité des transactions, les services cloud de confiance (dont EBRC Trusted Cloud Europe) et la cyber-résilience (EBRC Cyber-Resilience Portal).

Un savoir-faire unique en Europe

« Toutes ces pépites technologiques défendent les mêmes valeurs : innovation, union, action, excellence », commente Jean-Noël de Galzain. « Notre objectif est de réunir les meilleures solutions de cyber-sécurité et de cloud computing. Le monde politique et économique doit être conscient qu’il existe un savoir-faire unique en Europe et que celui-ci ne demande qu’à se développer pourvu qu’on lui en donne les moyens. Dès le début de la pandémie du coronavirus, nos membres se sont immédiatement mobilisés pour permettre aux entreprises de s’organiser en mode confinement afin de continuer à fonctionner dans les meilleures conditions. Nous voulons ainsi démontrer, particulièrement en cas de crise, que notre industrie numérique est indispensable au soutien de l’ensemble de l’activité économique européenne. Notre groupement, avec ses partenaires européens comme Teletrust en Allemagne et d’autres associations en Europe, est prêt à participer à la reconstruction après-coronavirus et à contribuer à la création de véritables infrastructures numériques capables de préparer l’Union européenne à l’usage massif du numérique. »

Dans cette même volonté de jouer la carte de la coopération et de la synergie pour mieux défendre les intérêts du secteur, Hexatrust a mis en place un guichet unique à valeur ajoutée : Hexatrust Distribution. « Son rôle est de porter le catalogue d’offres de nos différents membres de manière groupée auprès des organisations publiques et privées qui souhaitent s’équiper de solutions souveraines et de confiance dans le domaine de la cybersécurité et du cloud computing», poursuit Jean-Noël de Galzain. « Cette organisation nous permet de répondre à trois exigences : centraliser, optimiser et acheter. Les clients bénéficient, au travers d’un même point de contact, d’un canal de communication privilégié et d’un accompagnement personnalisé et centralisé pour chaque éditeur pour toutes les informations commerciales et techniques. Ils sont accompagnés par une équipe d’experts capables de proposer la combinaison optimale de solutions pour répondre à une grande variété de besoins. Ils simplifient leurs démarches d’achat via un point de contact unique. »

Créer des ponts entre les différentes associations

La politique d’ouverture de Hexatrust, sa volonté de mettre en place avec d’autres une industrie numérique européenne forte et crédible ont d’emblée séduit EBRC, comme l’explique son CEO, Yves Reding. « Nous défendons les valeurs européennes depuis longtemps. Le « E » de « EBRC » signifie « European » ! Notre stratégie a toujours été de promouvoir l’Europe digitale, la cyber-résilience et la confiance dans le cloud. Il se fait que nous sommes également très présents dans l’Hexagone par l’intermédiaire de notre filiale Digora, qui compte quelque 140 collaborateurs, dont une vingtaine au Maroc, et est présente dans toutes les grandes villes de France. Nous disposons aussi de nos propres clients et partenaires stratégiques sous l’égide de EBRC, notamment l’éditeur de logiciels de sécurité informatique WALLIX, dont Jean-Noël est le président. Nous avons également un partenariat stratégique avec EGERIE, éditeur de logiciels spécialisés dans l'analyse et le pilotage intégré des cyber-risques, également membre d’Hexatrust. Au-delà de la relation de confiance qui s’est peu à peu installée au fil des ans entre EBRC et WALLIX, nous nous sommes rendu compte que nous avions des valeurs et une stratégie communes et c’est tout naturellement que EBRC a rejoint Hexatrust. Ensemble, nous réfléchissons aux éléments qui doivent permettre de garantir la confiance du marché dans les services numériques européens. »

« Notre rôle au sein du groupement est aussi de faire le lien avec d’autres associations similaires dans d’autres pays européens. Chez EBRC, nous sommes persuadés que c’est en créant des ponts entre les différentes associations tant locales qu’européennes que l’Europe numérique pourra se construire. Certes, l’Union européenne peut, par certains côtés, ressembler à une tour de Babel, mais nous avons une longue histoire et une vision du monde commune, ce sont nos différentes cultures, nos différentes langues et nos différents pays qui la rendent si ouverte au monde et si enrichissante. En Europe, le vrai débat est possible et ce débat ne peut que nous faire grandir. »