Université de Strasbourg

Une très haute disponibilité de service, 120 racks informatiques pouvant accueillir jusqu’à 5.000 serveurs, une surface utile de 450 m2 : le Data Centre de l’Université de Strasbourg est le fruit d’un ambitieux projet initié en 2013. Opérationnelle depuis novembre 2019, cette infrastructure à l’état de l’art a pour objectif de mettre à disposition de l’université et de ses partenaires institutionnels et académiques un lieu d’hébergement unique pour leurs équipements et leurs données informatiques. Pour concevoir et réaliser cet espace de haute technicité, la Direction du patrimoine immobilier et la Direction du numérique ont fait appel à EBRC.

Romaric David, responsable du Data Centre de l’Université de Strasbourg, retrace le parcours de ce partenariat couronné de ce succès.

Un partenariat noué dès les prémices du projet

« Comme il s’agissait d’un projet de grande ampleur et qu’il restera probablement unique, l’Université de Strasbourg a voulu mettre toutes les chances de son côté et s’adjoindre les conseils d’un expert en matière de data centres. Il nous fallait un partenaire affichant à la fois des certifications et des références concrètes à même de nous apporter un retour pratique. Pour qu’un projet réussisse, il faut être attentif à un millier de détails et nous ne disposions pas d’une expérience suffisante dans ce domaine. EBRC nous a tout de suite impressionnés par le professionnalisme de ses équipes et ses multiples certifications. Elle est notamment la seule au monde à compter trois data centres Tier IV certifiés par l’Uptime Institute. Pour nous, c’était indubitablement un gage de qualité. »

« EBRC a été associé pratiquement dès le début au projet qui s’est déroulé en deux étapes. Dans la phase de construction, la société a accompagné la Direction du patrimoine immobilier en tant qu’assistant au maître d’ouvrage. Concrètement, EBRC a aidé à concevoir et à réaliser le projet. Elle a ensuite participé à la phase d’urbanisation qui était pilotée par la Direction du numérique. Sa méthodologie et son haut degré d’exigence nous ont permis de vérifier que toutes les fonctionnalités prévues dans le cahier des charges étaient présentes et en parfait état de marche. »

Un data centre sécurisé, redondant, puissant et vert

« Après six années de travail intenses, nous sommes plus que satisfaits du résultat. Sans être officiellement certifié, notre data centre s’aligne sur les normes internationales les plus élevées, que ce soit en matière de sécurité, de redondance ou de résilience. Le contrôle d’accès est entièrement sécurisé et tous les équipements sont dupliqués tel que défini dans le niveau Tier III de l’Uptime Institute permettant d’atteindre moins de 1,6 heure d’indisponibilité par an. Outre son énorme capacité d’hébergement, notre data centre a la particularité d’avoir une densité électrique supérieure à la moyenne. Il est alimenté par deux postes de transformation totalement indépendants l’un de l’autre. Il dispose d’une puissance de 1,2 mégawatt, soit une moyenne de 10kW par baie informatique avec un pic pouvant aller jusqu’à 25-30 kW pour certaines d’entre elles. Nos unités de recherche au sein de l’université disposent ainsi des capacités nécessaires pour un centre de calcul à hautes performances (HPC), particulièrement gourmand en énergie. Ce dispositif électrique, complété par des onduleurs à très haut rendement et deux groupes électrogènes immédiatement opérationnels en cas de besoin, était indispensable.»

« Une autre valeur ajoutée du projet est son accent mis sur l’écoresponsabilité. Notre data centre est l’un des plus vertueux en matière efficience énergétique en France avec un PUE (Power Usage Effectiveness) de 1,25. La Commission européenne a également validé que notre data centre répondait aux critères du « Code of conduct » (Code de Conduite) en matière d’Efficacité énergétique avec 190 critères respectés sur les 200 contrôles ce qui lui a valu de recevoir à ce titre un Award du Code of Conduct au niveau européen en 2019.

« Cette distinction, nous l’avons obtenue grâce à la double innovation du confinement des flux d’airs chauds et froids pour les racks dans les salles informatiques, combinée à la géothermie utilisée pour les échanges caloriques. A cet effet, deux puits ont été forés pour capter l’eau de la nappe phréatique située en dessous du bâtiment afin de refroidir le data centre. Les calories issues du fonctionnement des équipements IT sont récupérées par pompe à chaleur et permettent de chauffer une partie du campus optimisant ainsi l’utilisation de l’énergie et réduisant d’autant l’empreinte carbone. »

Au final, une réussite totale

« Aujourd’hui, après seulement quelques mois d’exploitation, nous engrangeons déjà des retombées positives. Notre site va bientôt faire partie des data centres régionaux de l’enseignement supérieur et de la recherche en voie d’être labellisés. Nous recevons de nombreuses demandes d’hébergement, non seulement de la part du monde enseignant et de la recherche qui est notre principal cœur de cible mais aussi des hôpitaux universitaires, des écoles d’ingénieurs d’Alsace ainsi que du privé. L’intérêt de ce dernier secteur est la meilleure preuve que notre data centre est au final une réussite issue en particulier de notre partenariat avec EBRC. »

Pour plus d'informations : datacenter.unistra.fr.